Skip to main content
Famille

On n’est jamais trop vieux pour changer une vie

1 juillet 2022 | États-Unis | Brian Carlson | NAD | ANN

Suis-je trop vieille ? Lorsque Joanne Greco a envisagé d’adopter un enfant chinois aveugle, c’est cette pensée lancinante qui lui trottait dans la tête.

Joanne avait 59 ans. Elle avait éduqué deux enfants et n’avait pas prévu d’en adopter un autre. La première agence qu’elle a contactée lui a confirmé qu’elle était trop âgée, mais elle était prête à lui accorder une dispense d’âge.

Pendant l’année suivante, Joanne a réfléchi à ce qui serait le mieux pour sa vie. Est-ce que c’est ce que Dieu veut pour moi ? Elle aime voyager, et avoir un enfant aveugle à ses côtés peut être difficile. Elle avait récemment pris sa retraite et s’habituait au « temps libre ». Et si elle mourait alors que l’enfant était encore jeune ? Après de nombreuses prières, elle est convaincue que le Saint-Esprit lui dit d’aller de l’avant.

Au cours des mois suivants, tout se met en place. Joanne était prête à se rendre en Chine pour rencontrer son nouveau fils, mais plusieurs complications ont menacé de compromettre le processus.

Tout d’abord, FedEx a perdu son passeport et son visa chinois. Elle annule son vol pour la Chine et se rend au consulat chinois de San Francisco pour obtenir un autre visa. Ensuite, lors d’un séjour à l’USO de l’aéroport de San Francisco, elle s’est aperçue que l’argent qu’elle devait verser à l’orphelinat, soit près de 5 000 dollars, avait disparu.

Elle s’est effondrée en larmes. « Je voulais rentrer chez moi. J’étais épuisée et je ne voyais pas comment je pourrais continuer à faire ça. » Finalement, elle s’en est remise à Dieu. Alors qu’elle était assise dans la voiture avec son chauffeur, un changement s’est opéré en elle.

« Le stress s’est évacué de ma tête à mes orteils, et j’étais couverte de paix. Dieu savait que nous ne pouvions pas laisser ce garçon partir sans famille. »

Joanne est arrivée en Chine en février et s’est rendue dans un orphelinat gouvernemental. Tous les enfants portaient des vestes en permanence dans le bâtiment non chauffé. Alors que Joanne analysait ce qu’elle ressentait et voyait, un petit garçon est entré. Elle ne l’avait jamais rencontré auparavant, mais il ressemblait beaucoup aux photos qu’elle avait étudiées au cours des derniers mois.

« Je savais que je regardais mon fils », a déclaré Joanne. « Quand je l’ai vu, j’ai su que c’était celui que Dieu voulait que j’aie. »

Joseph avait dix ans et avait passé la majeure partie de sa vie à l’orphelinat. Il a enduré des nounous qui refusaient de toucher les enfants, sauf pour les battre lorsqu’ils faisaient quelque chose de mal. Joseph avait été frappé plusieurs fois à la tête avec une chaussure. Quand Joanne a posé sa main sur son épaule, il s’est dérobé à son contact. Son cœur s’est effondré et elle s’est dite : « Wow, il ne m’aime pas. Qu’est-ce que je fais ? »

Joseph a lentement appris l’anglais et a commencé à établir une relation de confiance avec sa nouvelle mère. Ce n’est pas toujours une tâche facile. Joseph a peur qu’elle le frappe comme l’avaient fait les nounous. S’il faisait quelque chose de mal, il tournait son visage vers Joanne et demandait : « Tu m’aimes ? ».

Joanne a également commencé à établir une relation de confiance avec son fils. Ses jambes ressemblaient à un léopard tacheté à force de se heurter à tant de choses. Elle savait qu’il dépendait d’elle pour se déplacer, alors ils allaient partout ensemble — se promener dans le quartier et dans la rue pour acheter de la nourriture aux vendeurs de rue chinois.

La vie a énormément changé pour Joseph au cours des cinq dernières années. Il a presque 16 ans et veut devenir pilote et maman le soutient de tout cœur. Ils ont rejoint un club d’aviation dans l’État de Washington. Lorsque les pilotes l’emmènent pour un petit vol, ils laissent Joseph prendre les commandes. Il adore ça ! L’autisme de Joseph passe au second plan lorsqu’il se concentre sur une activité qui lui procure de la joie.

L’été dernier, Joseph a vécu une autre expérience qui lui a procuré de la joie et lui a donné confiance en lui. Il a participé à un camp pour aveugles au camp de Sunset Lake, en partenariat avec les Camps nationaux pour enfants aveugles, un programme de Christian Record Services, Inc. (Service des enregistrements chrétiens, Inc.)

« Il adore aller au camp », a déclaré Joanne. « Il s’épanouit dans toutes les activités, et cela l’aide à apprendre à être indépendant de moi. »


Abonnez-vous au BIA par Telegram.

Recevez les dernières informations sur votre portable sur le canal Telegram @adventisteorg ou flashez ce code :

Abonnez-vous au BIA par e-mail. C’est gratuit !

Flashez le code ou suivez ce lien puis introduisez votre adresse e-mail. Ensuite, confirmez l’abonnement par e-mail.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB
Share This

Partagez

Partagez avec vos amis