Skip to main content
Santé

Santé mentale et santé physique : l’Église leur accorde-t-elle la même valeur ?

17 juin 2022 | Adventist World

Ma mère a 60 ans. Malheureusement, elle souffre de dépression et d’anxiété. En plus, elle a des antécédents familiaux de maladie cardiaque. L’exercice serait-il bénéfique pour sa santé mentale et physique ? L’Église adventiste accorde-t-elle autant d’importance à la santé mentale qu’à la santé physique ?


Oui – l’exercice supervisé prescrit par le médecin aidera certainement votre mère. Toutes les personnes qui font régulièrement de l’exercice améliorent leur santé cardiovasculaire. La très bonne nouvelle, c’est que les personnes anxieuses ou dépressives qui pratiquent une activité physique en tirent des bénéfices cardiovasculaires encore plus importants, car l’exercice réduit l’activité neurobiologique associée au stress (SNA) qui accompagne les troubles anxieux et dépressifs (1).

Au début du 21e siècle, on prévoyait que les troubles de la santé mentale deviendraient la principale cause d’invalidité. C’est exactement ce qui s’est produit ! Et au cours des deux dernières années, ce phénomène a décuplé en raison de la pandémie de COVID-19 – confinement, isolement, décès, difficultés économiques, augmentation des comportements de dépendance, lutte pour s’adapter à la « nouvelle normalité ».

Oui, l’Église adventiste donne la priorité aux problèmes de santé mentale et met l’accent sur ceux-ci. Jésus est le Maître médecin et notre modèle par excellence ! Ses guérisons miraculeuses englobaient le corps, l’âme et l’esprit. Il a guéri les maladies physiques, pardonné généreusement les péchés et délivré de la culpabilité. Il a reconnu l’interaction vitale du corps, de l’âme, et de l’esprit.

Par la Bible et les écrits d’Ellen White, Dieu a donné à l’Église adventiste une compréhension de la santé et du bien-être globaux et multidimensionnels. Cela inclut la santé physique, mentale, spirituelle, émotionnelle, sociale, et relationnelle. Aucune de ces dimensions n’est isolée. Alors que nous travaillons sur la dépression, l’anxiété, ainsi que sur les inégalités et disparités en matière de santé, nous essayons toujours d’appliquer les meilleures pratiques de mode de vie.

En 2020, António Guterres, secrétaire général des Nations Unies (ONU), a appelé à une action mondiale en faveur de la santé mentale, nous rappelant qu’il s’agit de l’un des domaines de la santé les plus négligés (2).

Une bonne santé mentale facilite un comportement sain et global, ce qui contribue à notre sécurité et à notre bien-être. Pendant la pandémie, la santé mentale et le bien-être de sociétés entières ont été gravement touchés ; ils constituent donc une priorité à traiter de toute urgence. Étant témoins d’une recrudescence à long terme des problèmes de santé mentale, nous devons réagir.


Abonnez-vous au BIA par Telegram.

Recevez les dernières informations sur votre portable sur le canal Telegram @adventisteorg ou flashez ce code :

Abonnez-vous au BIA par e-mail. C’est gratuit !

Flashez le code ou suivez ce lien puis introduisez votre adresse e-mail. Ensuite, confirmez l’abonnement par e-mail.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB
Share This

Partagez

Partagez avec vos amis