CoronavirusSanté

Si le COVID-19 provoque une inflammation, qu’est-ce qui la réduit ?

22 mars 2021 | Janelle Ringer | Loma Linda University | Adventist Review

De nombreuses personnes cherchent des moyens de se protéger contre la COVID-19. Dans les cas graves, le virus provoque une hyperinflammation, qui peut rendre la respiration plus difficile, entraîner des problèmes pulmonaires à vie, et même être fatale.

Brenda Rea, médecin spécialiste du style de vie et de la médecine préventive à Loma Linda University Health, affirme que l’alimentation joue un rôle important dans la promotion ou la réduction du stress au niveau cellulaire. « Certains aliments peuvent créer une réponse inflammatoire dans le corps, tandis que d’autres réduisent l’inflammation et améliorent la santé », dit-elle.

Rea recommande d’éviter les aliments qui déclenchent l’inflammation – comme les aliments et les boissons riches en sucre, les glucides raffinés ou la viande rouge – et de se concentrer plutôt sur l’ajout de certains de ces aliments anti-inflammatoires à votre alimentation.

Épinards

Les épinards sont une mine de nutriments, riches en vitamine K, vitamine A, vitamine E, caroténoïdes, fibres et autres composés phytochimiques. Ce super aliment anti-inflammatoire est meilleur lorsqu’il est consommé cru, en jus ou légèrement cuit. Il a été démontré que les antioxydants naturels contenus dans les épinards – et dans de nombreux autres légumes verts à feuilles – réduisent l’inflammation dans l’organisme.

Baies

Les myrtilles, les mûres de Boysen, les canneberges, les grenades, les cerises, les framboises et autres baies offrent un goût sucré sans ajouter trop de sucre à un régime. Le sucre est connu pour favoriser l’inflammation, ce qui peut rendre l’organisme plus sensible aux maladies. De nombreuses baies contiennent un pigment bleu-violet appelé anthocyanine, qui réduit également les inflammations existantes. Les myrtilles contiennent également un puissant antioxydant appelé ptérostilbène, qui réduit l’inflammation.

Noix et graines

Les noix, les amandes, les pistaches et de nombreuses autres noix et graines réduisent l’inflammation et fournissent des graisses saines à l’organisme. Les noix crues sans huile ni sel ajoutés sont les meilleures. Les graines, telles que les graines de chia et de lin, sont des anti-inflammatoires reconnus et peuvent être facilement ajoutées à de nombreux aliments pour leur donner un coup de pouce anti-inflammatoire.

Curcuma

Le curcuma contient un polyphénol, la curcumine, qui possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes et antioxydantes. Il a été démontré que cet assaisonnement de couleur jaune d’or réduit la reproduction des tumeurs et induit la mort des cellules tumorales.

Avocats

Les avocats sont remplis d’antioxydants qui réduisent la réponse inflammatoire de l’organisme. Il a également été démontré qu’ils réduisent l’inflammation des jeunes cellules de la peau. Les avocats, dans leur état entier et non transformé, sont plus susceptibles d’être anti-inflammatoires, et ils peuvent soulager la douleur et les maladies causées par l’inflammation.

De nombreux régimes prétendent réduire l’inflammation dans l’organisme et améliorer la santé générale, mais ils peuvent être restrictifs ou déroutants. L’introduction lente d’aliments anti-inflammatoires peut être facile et faire une différence significative dans la santé d’une personne – en particulier au milieu de COVID-19.


Cette information est partagée à des fins d’information uniquement. Elle n’est pas destinée à remplacer un avis médical solide. Veuillez consulter votre médecin avant de mettre en œuvre ce conseil ou tout autre conseil nutritionnel.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply