ADRAInternationales

Un centre de soins familiaux, le premier du genre au Vanuatu

2 juin 2021 | Kiery Manassah | Adventist Record

Le gouvernement du Vanuatu a donné son plein appui à la Mission du Vanuatu (VM) de l’Église adventiste du septième jour et à l’Agence adventiste de développement et de secours (ADRA) pour établir un centre de conseil familial à Etas, une zone située au sud-est de la capitale Port Vila.

Le centre de soins familiaux d’Etas répondra aux besoins sociaux, physiques, mentaux et spirituels des victimes de violence, notamment de crimes, dans un cadre familial.

L’installation a été inaugurée le dimanche 16 mai par le ministre des finances de Vanuatu, Johnny Koanapo Rasou, le directeur des affaires féminines, Rothina Noka, le directeur national d’ADRA Vanuatu, Richard Greenwell, le secrétaire général de VM, le pasteur Kaio Timothy, et le responsable adventiste du district d’Efate, le pasteur John Leeman.

Danielle Masoe, responsable du projet ADRA, a déclaré que la décision d’installer le centre familial à Etas était purement stratégique.

« Etas abrite bien plus de 3000 personnes de tous horizons. Grâce à notre travail avec les services correctionnels de Vanuatu, les statistiques ont montré qu’Etas serait bien adapté pour accueillir un tel centre de conseil.

« Et il n’y a pas qu’Etas. Il y a une zone résidentielle en plein essor dans la ville voisine de Teoumaville, qui, selon nous, bénéficierait énormément d’un tel centre », a déclaré Mme Masoe, qui supervise depuis 2016 Blossom, un programme financé par ADRA et initialement axé sur les problèmes de grossesse chez les adolescentes.

Prenant la parole lors de la cérémonie d’ouverture au nom du gouvernement et du ministère de la Justice et des Services communautaires, la directrice de Vanuatu Women’s Affairs (VWC), Mme Noka, a fait l’éloge de VM et d’ADRA pour avoir mis en pratique l’enseignement du Christ en créant une telle installation.

« Nous sommes venus ici pour célébrer le début d’un nouveau voyage », a déclaré Mme Noka.

Elle a souligné les résultats d’un programme d’activités de deux ans développé sous sa tutelle depuis 2019 et orienté vers l’évaluation des impacts de ce que VWC a fait, notamment dans le domaine de la violence sexiste.

Mme Noka a déclaré que le centre de soins familiaux d’Elang était attendu depuis longtemps et a exhorté le directeur national d’ADRA, M. Greenwell, à envisager l’expansion dans d’autres endroits du pays. À sa grande joie, M. Greenwell a reconduit les plans d’ADRA pour établir plus de centres, à Luganville, puis à Tanna et dans d’autres centres provinciaux.

Pour l’instant, le centre de soins familiaux d’Elang est le premier du genre, à l’exception du Centre des femmes de Vanuatu (VWC), qui offre aux victimes de violence un moyen d’obtenir des conseils et une assistance juridique.

Entièrement financé par ADRA, le centre sera géré quotidiennement par un coordinateur de conseil certifié par l’ADRA, qui réside également à Etas.


(Photo : Le ministre des finances Johnny Koanapo Rasou et le directeur national d’ADRA Vanuatu Richard Greenwell lors de la cérémonie d’ouverture.)

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply