Skip to main content
EvangélisationInternationales

Un ex-détenu a changé de vie et retourne en prison pour aider d’autres

31 mai 2022 | DSA | ANN | Adventiste.mq

Joymir Guimarães coordonne une initiative qui cherche à resocialiser les détenus à travers un projet de lecture et de réflexion biblique.

Joymir a été emprisonné dans le complexe pénitentiaire de Papuda, l’un des plus grands du Brésil. Là, il a reçu un message d’espoir qui a changé son histoire.

En deux ans, le nombre de personnes incarcérées au Brésil a atteint le nombre de 820 000 en milieu fermé, semi-ouvert ou purgeant des peines dans des centres d’accueil. Les prisons sont actuellement surpeuplées, avec 50 % de plus que leur capacité idéale, selon les données de la Banque de surveillance des prisons et du Conseil national de la justice (CNJ).

Pour tenter de changer cette réalité, la religion est utilisée pour travailler sur le processus de resocialisation des détenus et cherche à contribuer à réduire les taux de récidive. De plus, il prédit un meilleur comportement des détenus.

Le siège administratif de l’Église Adventiste du Septième jour de Brasilia et ses environs a offert son aide aux autorités publiques afin d’atteindre ces objectifs. Par conséquent, il maintient le ministère des prisons, qui dessert plus de 16 000 détenus dans la région.

Joymir Guimarães est le coordinateur de l’initiative. Il a également vu sa vie transformée par des actions similaires menées par le projet qu’il coordonne. Emprisonné dans le complexe pénitentiaire de Papuda, l’un des plus grands du Brésil, sa vie a été transformée alors qu’il était encore en prison.

Et il ne voulait pas garder cet espoir pour lui. Des années plus tard, il est retourné au complexe et a été le premier ex-détenu autorisé à apporter un soulagement aux détenus par le biais de messages bibliques. « La spiritualité est d’une grande importance dans la réinsertion et la resocialisation de ceux qui sortent de prison. J’étais là, ballotté, oublié. L’Église a cru en moi et cela a été extrêmement important pour ma resocialisation. Maintenant, je suis de retour pour aider les autres », dit-il, enthousiaste.

Le coordinateur explique que le ministère aide à la réhabilitation des toxicomanes, apporte un soutien aux membres de la famille et encourage la culture à travers une action intitulée « Página Virada » (En français « Page tournée »).

Page tournée

En partenariat avec le Ministère Public du Travail et le Département de la Justice et de la Citoyenneté du District Fédéral, le Ministère des Prisons propose d’encourager les détenus à lire. En contrepartie, ils ont la possibilité de réduire la pénalité. Les rencontres ont lieu tous les lundis et jeudis, lorsqu’un cercle de conversation se tient autour de la lecture de la semaine.

Pour chaque livre lu dans les 30 jours, les détenus rédigent une dissertation et doivent obtenir une note minimale de six points. Une fois le montant minimum atteint, la peine est réduite de quatre jours. Par an, la réduction de peine maximale possible par la lecture équivaut à 48 jours. À la fin du projet, des évaluations des textes produits sont effectuées et les trois meilleurs sont récompensés.

« Nous sommes très satisfaits du résultat. Ce qui est intéressant aussi, c’est la façon dont nous appliquons les histoires du livre à notre vie quotidienne. On parle de comment sortir de la vie du crime, ce qu’on doit faire, quels sont les chemins, quelles sont les lignes directrices. Les détenus commencent à avoir une nouvelle vision de la vie et disent qu’ils n’y avaient jamais pensé de cette façon », explique Guimarães.

Des dizaines de bénévoles participent aux actions, comme des pasteurs, des aumôniers, des avocats et des psychologues. Chaque professionnel aide d’une manière spécifique. Au cours des visites, les volontaires parlent aux détenus et utilisent des histoires de la Bible pour offrir des moments de réflexion et de changement dans leur vie.


Abonnez-vous au BIA par Telegram.

Recevez les dernières informations sur votre portable sur le canal Telegram @adventisteorg ou flashez ce code :

Abonnez-vous au BIA par e-mail. C’est gratuit !

Flashez le code ou suivez ce lien puis introduisez votre adresse e-mail. Ensuite, confirmez l’abonnement par e-mail.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB
Share This

Partagez

Partagez avec vos amis