Skip to main content
EvangélisationInternationales

Un moine bouddhiste devient un ministre ordonné

23 mai 2022 | Thaïlande | Mamerto Guingguing | SSD | ANN

Kharom Promutit espérait et rêvait qu’un jour, il obtiendrait une licence et travaillerait comme agriculteur professionnel. Il avait prévu d’étudier dans l’une des universités d’État situées dans la province de Chiang Mai. Très vite, après le lycée, il a décidé qu’il était temps d’aller à Chiang Mai pour réaliser son ambition. Alors qu’il se préparait à voyager, il a subi un accident qui l’a empêché de quitter la maison. Il a donc décidé d’étudier dans une école voisine, dans sa province natale de Saraburi. Mission College, aujourd’hui Université internationale Asie-Pacifique, une école gérée par l’Église adventiste du septième jour à Muak Lek, Saraburi, était l’université la plus proche de son domicile, il a donc décidé de tenter sa chance.

En Thaïlande, la plupart des gens sont bouddhistes, et Kharom ne fait pas exception. On lui a appris très tôt que lui seul était responsable de son karma et pouvait déterminer le voyage qui le rapprocherait ou l’éloignerait du nirvana. Par conséquent, il s’est efforcé d’être un bon bouddhiste en accomplissant des rituels, en faisant l’aumône, en accomplissant des rites sacrés, en apprenant le sutra, en obtenant des amulettes, etc.

Pendant qu’il était à Mission College, Kharom a observé que les résidents vivant à l’intérieur du campus embrassaient des vérités distinctes, complètement différentes de celles auxquelles il croyait. Il est choqué de se trouver dans une communauté chrétienne ! Il se dit qu’il s’était peut-être inscrit dans la mauvaise école. Cependant, les enseignants et les étudiants étaient si gentils, si accueillants et si tolérants. Il est donc possible d’être une personne aimante et attentionnée même si l’on n’est pas bouddhiste », a pensé Kharom. Les chrétiens résidant sur le campus du Mission College lui ont montré que c’était possible.

Parce que Kharom restait dans le dortoir, il s’est retrouvé inscrit dans un groupe d’étude biblique. Pour la première fois de sa vie, il a découvert la vérité sur l’existence d’un Dieu créateur qui a créé ce vaste univers avec amour ; il a également appris que l’on peut communiquer avec Dieu par la prière à tout moment. C’était très différent de ses croyances bouddhistes.

Kharom croyait également en un cycle répété de naissance, vie, mort et renaissance, ce qui est différent de ce que la Bible enseigne sur la nouvelle naissance et la vie éternelle. Il a partagé ce nouvel enseignement avec son professeur de religion bouddhiste de l’école qu’il fréquentait auparavant. Son professeur l’a mis au défi : « Si tu en sais plus sur le bouddhisme, je peux te garantir que tu ne changeras jamais de religion pour le christianisme ! ». Kharom a fait confiance à son professeur de religion et a cru que le bouddhisme était une bonne religion. Depuis lors, il a cessé de penser à ce Dieu auquel les chrétiens croient et a cessé de rester dans le dortoir pour éviter l’influence indue de ses amis chrétiens.

Pour renforcer sa foi bouddhiste, Kharom a décidé d’être ordonné moine bouddhiste et s’est efforcé d’être un bon adepte du bouddhisme.

Un jour, Kharom a été invité par ses professeurs et ses amis de Mission College à assister à une réunion de camp d’évangélisation. C’est là que son désir de Dieu a été ravivé, et il est devenu si intense qu’il a décidé de passer plus de temps en prière. Un sabbat, un vieil homme a donné un témoignage puissant sur la façon dont Dieu a changé sa vie et comment il a lutté pour devenir un disciple de Jésus. Il a mentionné qu’il aurait dû accepter Jésus comme Seigneur et Sauveur de sa vie il y a longtemps, quand il était encore jeune et qu’il n’avait pas à attendre la vieillesse. Kharom s’est dit : « Pourquoi devrais-je attendre la vieillesse pour suivre Jésus ? Il a pris la décision de se faire baptiser avant d’obtenir son diplôme de Mission College.

En 2000, Kharom a obtenu un diplôme de commerce à Mission College. En 2003, il a obtenu une maîtrise en théologie à l’Institut international adventiste d’études avancées (AIIAS), et en 2015, il a été ordonné ministre de l’Évangile de l’Église adventiste du septième jour. À l’heure actuelle, le pasteur Kharom est directeur de la communication de la Mission adventiste de Thaïlande (TAM).


Abonnez-vous au BIA par Telegram.

Recevez les dernières informations sur votre portable sur le canal Telegram @adventisteorg ou flashez ce code :

Abonnez-vous au BIA par e-mail. C’est gratuit !

Flashez le code ou suivez ce lien puis introduisez votre adresse e-mail. Ensuite, confirmez l’abonnement par e-mail.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB
Share This

Partagez

Partagez avec vos amis