InternationalesSanté

Un traitement d’immunothérapie offert en essai clinique aux patients atteints de certains types de cancers du sang

juin 2020 | Orlando, Floride, États-Unis | Les communications externes de la division centre-floridienne d’AdventHealth / DIA

Les médecins d’AdventHealth sont les premiers au monde à offrir un traitement novateur aux patients atteints de certains cancers du sang qui ont épuisé tous les autres types de traitements.

En effet, le traitement à lymphocytes T spécifiques à un antigène, sujet d’un essai clinique d’AdventHealthd’Orlando, utilise des cellules immunitaires pour cibler les cellules cancéreuses, offrant ainsi à des patients qui souffrent de certains types de leucémies myéloblastiques aiguës (LMA) et de syndromes myélodysplastiques (SMD) ce qui est souvent leur dernière chance de guérison.

Le premier patient à recevoir ce traitement a été traité à la fin avril à AdventHealth d’Orlando et se rétablit actuellement à la maison. Il sera suivi pendant plusieurs mois pour déterminer l’efficacité du traitement.

D’après le National Cancer Institute, plus de 19 000 personnes recevront un diagnostic de LMA cette année aux États-Unis et plus de 11 000 d’entre eux succomberont à la maladie. Le taux de survie de cinq ans pour la LMA est de 28,7 % alors que le même taux de survie pour la leucémie en général est de 63,7 %.

Le nombre de personnes qui reçoivent chaque année un diagnostic de SMD au pays est incertain, mais il est estimé à au moins 10 000 selon l’American Cancer Society.

D’après le Dr Juan Carlos Varela, hémato-oncologue d’AdventHealth et investigateur principal de cet essai clinique, « Le plus grand avantage d’un traitement d’immunothérapie comme celui-ci, c’est qu’il s’agit d’une façon adaptable et personnalisée de traiter le cancer des patients qui n’ont plus d’autres options. Le taux de rechute suivant les formes traditionnelles de traitement de ces patients tourne autour de 40 %, cette rechute étant la cause première de décès chez cette population de patients. Leurs options sont très limitées, donc le besoin d’un traitement comme celui-ci qui puisse leur sauver la vie est urgent. »

Les lymphocytes T spécifiques à un antigène sont fabriqués en soutirant des globules blancs au donneur qui avait déjà donné des cellules souches au patient, générant ainsi des cellules immunitaires qui s’attaquent spécifiquement aux tumeurs, puis en transfusant les cellules générées dans le système sanguin du patient. Les lymphocytes T spécifiques à un antigène sont capables d’attaquer des cellules cancéreuses spécifiques.

« En étant les premiers au monde à lancer ce traitement et en ayant l’investigateur principal dans notre équipe, nous témoignons de notre dévouement envers la médecine personnalisée, qui est d’ailleurs l’avenir du traitement des cancers, a dit le Dr Mark A. Socinski, directeur médical administratif de l’Institut d’oncologie d’AdventHealth. Nous sommes enthousiastes de proposer ce traitement innovateur à nos patients, leur donnant une autre chance de vivre sans s’éloigner de la maison. »

L’essai clinique du traitement à lymphocytes T spécifiques à un antigène et le programme de greffes de cellules souches et de moelle osseuse sont possibles grâce au généreux soutien des donneurs de la collectivité, y compris la Fondation d’AdventHealth du centre de la Floride.


Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply