Internationales

La place Michael Belina-Czechowski pour marquer le 100e anniversaire des adventistes à Cracovie, Pologne

By 9 octobre 2021 No Comments

28 septembre 2021 | Cracovie, Pologne | Michal Rakowski | TED

La deuxième plus grande ville de Pologne, Cracovie, a donné à une place publique le nom du premier missionnaire adventiste du septième jour en Europe, dans le cadre des célébrations du 100e anniversaire d’une église adventiste dans la ville. Michaeł Belina-Czechowski, originaire de la ville, est devenu le patron d’une place lorsqu’elle a été officiellement ouverte par le maire de Cracovie le 25 septembre 2021.

De nombreux invités officiels étaient présents à la cérémonie de baptême, notamment des membres du Parlement, le maréchal de la province, le maire et des conseillers municipaux.

Au cours de la cérémonie, les adventistes de Cracovie ont également reçu l’insigne d’honneur officiel – la Croix de Małopolska – des mains du maréchal de la province de Małopolska. Dans le cadre de la célébration des 100 ans des adventistes à Cracovie, un service rétro a été organisé ainsi que la plantation de plusieurs centaines de buissons dans la région.

Pour marquer l’occasion, il est également prévu d’organiser une exposition biblique en plein air, intitulée « La Bible. Le best-seller de tous les temps ». Accueillis au pied du château de Wawel, l’un des sites les plus importants de Pologne sur le plan historique et culturel, les adventistes ont également distribué 100 000 exemplaires du magazine Les Signes des temps dans les journaux locaux.

« Nous sommes heureux que depuis plus de 100 ans, l’Église adventiste du septième jour cultive les coutumes religieuses et sociales protestantes à Cracovie. Cracovie est une ville ouverte, accueillante pour tous les résidents, et notre force est la diversité et l’ouverture », a déclaré le maire de Cracovie, Jacek Majchrowski, lors de la cérémonie. « Nous faisons de notre mieux pour que les personnes ayant des visions du monde différentes, représentant diverses minorités, notamment religieuses, se sentent bien ici », a-t-il conclu.

« La Pologne comptait de nombreux citoyens exceptionnels qui n’avaient pas peur des changements. Ils étaient de grands patriotes. Par exemple, Nicolaus Copernic, qui, en plus de ses compétences étonnantes, a fait preuve d’un courage admirable. Michał Belina-Czechowski a fait preuve d’un courage similaire. Il a agi sans compromis à la fois en tant que patriote, premier missionnaire européen de la nouvelle communauté religieuse de l’époque et pionnier des mouvements d’abstinence », déclare le pasteur Ryszard Jankowski, président de l’Église adventiste du septième jour en Pologne.

Michał Belina-Czechowski est né il y a exactement 203 ans, le 25 septembre 1818, près de Cracovie. Il a été le premier missionnaire adventiste du septième jour à se rendre en Europe, malgré l’absence d’approbation officielle de la part des dirigeants de l’Église. Auparavant, il était impliqué dans des activités patriotiques, et le sort de l’Europe et de la Pologne était très important pour lui.

« En raison de ses actions en faveur du pays, il lui a été interdit d’entrer en Pologne, ce qui était son plus grand rêve. Le centenaire de la congrégation de Cracovie cette année est devenu une belle occasion pour le retour symbolique de Belina-Czechowski à Cracovie », a expliqué le pasteur Marek Rakowski, secrétaire général de l’Église adventiste du septième jour en Pologne. C’est M. Rakowski qui s’est adressé au conseil municipal, suggérant de donner à la place le nom de Mme Czechowski.

Au cours du service jubilaire, Iwona Gibas, du conseil de la Province de Małopolskie, a remis l’insigne honorifique de la Croix de Małopolska aux représentants de l’Église adventiste de Cracovie.

« Apprendre à connaître votre communauté est une grande expérience pour moi », a déclaré le maréchal de la voïvodie de Małopolskie, Mme Iwona Gibas. « J’ai demandé au Conseil de vous décerner la plus haute distinction du grade de la Croix d’or pour vos 100 ans de service aux habitants de Cracovie – pour les bonnes œuvres et pour la diffusion des leçons d’un mode de vie sain – contrairement aux apparences, il s’agit également d’une activité éducative très importante que les adventistes entreprennent activement », a-t-elle remarqué.

Parmi les invités figuraient des représentants de l’administration publique ainsi que des associations religieuses et des ONG présentes à Cracovie et, en raison des restrictions dues à la pandémie, le service s’est déroulé en deux parties.

Le point central des célébrations a été un service rétro organisé par les membres de l’église locale ainsi que la plantation de plusieurs centaines d’arbustes à Cracovie. Cet événement a été bien couvert par les médias locaux, notamment par le commentaire du pasteur local : « Les idées d’activité pro-écologique sont très importantes pour nous et sont également inscrites dans les principes de la foi de l’Église adventiste. Nous croyons que lorsque Dieu nous donne un endroit pour vivre, il veut que nous en prenions soin de la meilleure façon possible. C’est un devoir éthique pour chaque chrétien. »

Il explique ensuite : « Nous vivons « dans » et « pour » Cracovie depuis 100 ans. Nous promouvons une vie saine et le végétarisme. Après la Seconde Guerre mondiale, nous avons été les précurseurs des mouvements d’abstinence en Pologne, en cultivant l’héritage de l’une des fondatrices de notre Église, Ellen White. »

À Cracovie, surtout après la Seconde Guerre mondiale, en tant que ville polonaise la moins endommagée, il y avait de nombreuses institutions importantes pour l’Église, comme un séminaire théologique et une maison d’édition.

« Après la Seconde Guerre mondiale, les responsables étrangers de l’Église adventiste ont travaillé avec les autorités de la ville de Cracovie pour établir l’identité des orphelins et des veuves du camp de concentration d’Auschwitz, ainsi que pour leur donner de la nourriture et des vêtements. La communauté adventiste a également été active pendant la loi martiale des années 1980, offrant aux résidents des cadeaux de l’étranger », a souligné le maire Majchrowski.

Les adventistes sont connus pour leur action caritative dans la région. Dans les années 1980, ils ont organisé des programmes gratuits pour aider à arrêter de fumer. Au total, environ 10 000 personnes ont participé à ce programme, dont 80 % ont réussi à arrêter de fumer.

Depuis les années 1990, les membres de l’église gèrent une branche locale d’une organisation d’utilité publique, fournissant une aide totale de 115 millions de PLN (plus de 29 millions de dollars) et, entre 2006 et 2014, ils ont distribué 118 tonnes de nourriture à la banque alimentaire de Cracovie.

Les adventistes de Cracovie agissent également à l’échelle internationale en participant à des campagnes sociales contre la violence domestique (« End it now ») ou en encourageant les dirigeants locaux à permettre l’éducation de tous les enfants indépendamment de leur sexe, de leur origine ou de leur race (campagne « Every child. Everywhere. In school »). Dans le cadre de la fondation adventiste ADRA Polska, les adeptes locaux parrainent, entre autres, l’éducation des filles au Kenya et des albinos en Tanzanie.

L’histoire de l’Église adventiste dans la région

En 1920, huit femmes ont fondé l’Église adventiste de la région et, au fil des ans, 58 % de la congrégation était composée de femmes. Seul un croyant sur quatre est né dans une famille adventiste, les autres (75 %) se sont convertis du catholicisme.

La Pologne, qui fait partie de la division transeuropéenne, est un pays de 38 millions d’habitants qui compte environ 6 000 adventistes. « Il est d’autant plus miraculeux pour nous de donner à la place de la deuxième plus grande ville polonaise le nom de Michał Belina Czechowski, une adventiste », admet le pasteur Rakowski, l’un des organisateurs de l’événement.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply