Skip to main content
Internationales

L’Église adventiste d’Australie sur la voie de la réconciliation avec les premières nations

22 juin 2022 | Australie | Lorraine Atchia | Adventist Record | Adventiste.mq

La première étape du Plan d’Action de Réconciliation (PAR) de l’Union adventiste australienne (AUC) a été approuvée par le conseil d’administration de l’AUC le 12 mai.

Le  PAR Reflect  (PAR Refléter) considère les pratiques et les ressources actuellement en place au sein de l’AUC pour soutenir et promouvoir la réconciliation avec les communautés aborigènes et insulaires du détroit de Torres, et les initiatives visant à faire avancer la mission de réconciliation de l’Église. Cela comprend la réduction de l’écart dans 17 domaines où les membres des Premières Nations vivent actuellement des inégalités.

Plus tôt dans l’année, Adventist Schools Australia (ASA – Écoles Adventistes Australiennes) a également terminé la première étape de son PAR  Innovate  (PAR Innover), qui est conçu pour offrir à l’ASA des opportunités de faire progresser ses politiques et ses pratiques afin d’améliorer la réconciliation au sein de ses écoles.

Alors que s’efforcer de mieux s’engager auprès des peuples des Premières Nations était une priorité de l’Union depuis de nombreuses années, à la fin de 2020 et au début de 2021, l’AUC et l’ASA ont décidé de participer à l’élaboration d’un PAR formel pour renforcer les relations, non juste entre les peuples autochtones et les peuples non autochtones, mais entre les peuples de toutes les cultures et de toutes les nations.

« L’une des stratégies de l’Union est de se concentrer sur l’intégration des ministères des aborigènes et des insulaires du détroit de Torres (ATSIM) dans le tissu culturel de l’Église avec tous nos ministères, en gardant à l’esprit comment ils peuvent atteindre nos peuples des Premières Nations », a expliqué le président de l’AUC, le pasteur Terry Johnson.

Les aborigènes et les insulaires du détroit de Torres représentent 6,6 % des membres de l’église en Australie, soit le double du pourcentage d’autochtones dans la population totale de l’Australie, ce qui rend vital l’intégration de l’ATSIM dans le ministère principal de l’Union.

« C’est une très bonne chose de voir l’Église australienne et les écoles adventistes d’Australie prendre la décision d’être plus impliqués dans la réconciliation avec les aborigènes et les insulaires du détroit de Torres », a déclaré le pasteur Darren Garlett, directeur de l’AUC ATSIM.

« Il ne faut pas un grand événement ou beaucoup d’argent, mais simplement prendre les mesures nécessaires pour d’avoir meilleure connaissance de la culture de ces populations. Comprendre qui nous sommes, ce que nous avons traversé et ce qui est important pour nous est un bon début de réconciliation », a ajouté le pasteur Garlett.

« Le ministère de la réconciliation est au cœur de nos convictions », a déclaré le pasteur Johnson. « En tant que chrétiens, nous sommes réconciliés avec Dieu, et nous devrions nous réconcilier les uns avec les autres. »

« Nous savons qu’un PAR renforcera nos relations, nous encouragera à faire mieux et sera un exemple pour les fédérations, les autres entités et la communauté au sens large. »

Le directeur national de l’ASA, le Dr Daryl Murdoch, a des espoirs similaires pour les écoles adventistes. « ASA s’est efforcée de montrer l’exemple dans la formation de son PAR. Notre souhait est que toutes les écoles, les entreprises et les écoles formulent leurs propres PAR dans un proche avenir », a déclaré le Dr Murdoch.

Le voyage n’est pas terminé pour l’Union et l’ASA, car chacun de leurs plans d’action de réconciliation est la première des quatre étapes du cadre PAR, qui fournit aux organisations une approche structurée pour faire avancer la réconciliation, y compris  Reflect, Innovate, Stretch  et  Elevate (Refléter, Innover, Étendre et Élever). Chaque étape nécessite entre 18 et 36 mois de mise en œuvre.

En plus d’approuver le PAR, le conseil d’administration de l’AUC a nommé un comité de réconciliation pour poursuivre le travail qui a déjà été fait et aider l’Union alors qu’elle continue de travailler sur les trois prochaines étapes du cadre du PAR.

« Nous sommes impatients de voir où ce voyage nous mène car il nous permet de comprendre, d’embrasser et de célébrer nos histoires australiennes et de création partagées, et de montrer l’amour de Dieu en action en traitant tous les gens respectueusement et sur un pied d’égalité », ont déclaré les représentants de l’AUC et la gestionnaire de la culture Melissa Hill.


Abonnez-vous au BIA par Telegram.

Recevez les dernières informations sur votre portable sur le canal Telegram @adventisteorg ou flashez ce code :

Abonnez-vous au BIA par e-mail. C’est gratuit !

Flashez le code ou suivez ce lien puis introduisez votre adresse e-mail. Ensuite, confirmez l’abonnement par e-mail.

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB
Share This

Partagez

Partagez avec vos amis