EducationInternationales

L’impact des écoles adventistes

L’éducation adventiste fait-elle une différence ? Le fait de fréquenter une école, un collège ou une université adventiste offre-t-il quelque chose de plus que le fait de fréquenter une autre bonne institution éducative ? Ce que l’on paie pour l’éducation adventiste, est-ce une dépense ou un investissement ? L’éducation adventiste est-elle effectivement de l’évangélisation ? Entraîne-t-elle un développement spirituel ?

Ce sont quelques-unes des questions auxquelles John Wesley Taylor V, directeur adjoint de l’éducation pour l’Église adventiste du septième jour, a fait en sorte de répondre dans une présentation préenregistrée pour les membres du Comité Exécutif de la Conférence Générale (EXCOM) le 14 avril 2021. La présentation de John Wesley Taylor, intitulée « Rejoindre et Rester : Regard sur les Données Concernant le Rôle de l’Éducation Adventiste, » a passé en revue plusieurs études qui éclairent divers aspects de l’éducation en tant qu’entreprise rédemptrice.

« L’éducation adventiste est le programme évangélique le plus long et le plus vaste de l’Église adventiste du septième jour, » a rappelé John Taylor aux centaines de membres du Comité Exécutif venus du monde entier et réunis de manière virtuelle pour le Concile de Printemps 2021.

Après un calcul simple, John Taylor a dit qu’un enfant fréquentant une école primaire adventiste reçoit une instruction évangélique pendant un minimum de 800 heures. Si un étudiant passe par tous les niveaux d’éducation dans une institution éducative adventiste, le total peut s’élever à plus de 37400 heures, a-t-il indiqué. Et chaque école adventiste à tous les niveaux est un lieu où on fait de l’évangélisation, a souligné John Taylor. « Cela signifie qu’il y a un total de 9489 sites d’évangélisation, avec 111360 évangélistes et 2044709 participants, » a-t-il dit.

Efficacité de l’éducation adventiste

John Taylor a rappelé aux dirigeants adventistes qu’il y a quelques années, l’Étude Cognitive Genesis a examiné les facteurs qui contribuaient à la réussite des étudiants dans l’éducation adventiste. Plus de 800 écoles ont participé, avec 52000 élèves du CE2 à la 3ᵉ ainsi que ceux de 1ère. « Les résultats de l’étude ont indiqué que les étudiants des écoles adventistes du septième jour ont dépassé la moyenne nationale lors des tests standardisés pour tous les niveaux et pour toutes les tailles d’établissements, quels que soient les niveaux de capacité, » a-t-il expliqué.

Il a également fait référence à ce que certains appellent l’Effet Scolaire Adventiste, qui montre que « plus le nombre d’années passées dans les écoles adventistes augmentait, plus la différence entre ceux qui fréquentaient les écoles adventistes et la moyenne nationale … était prononcée en termes de réussite, ainsi que de capacité. »

D’après John Taylor, un autre résultat significatif est la différence des taux d’obtention de diplômes. « Aux États-Unis, il est en moyenne de 82 pourcents, mais dans les écoles adventistes, il atteint 98,4 pourcents, » a-t-il dit.

Au-delà de l’aspect scolaire : se joindre

La dimension éducative n’est pas le seul ou le meilleur avantage, a dit John Taylor. Il a cité Jésus quand il a dit à ses disciples : « Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ? » (Marc 8:36, LSG). À propos de l’éducation, il a cité la cofondatrice de l’Église adventiste, Ellen G. White, qui, dans son livre Fundamentals of Christian Education, a écrit qu’en matière d’éducation basée sur la Bible, « la chose la plus importante devrait être la conversion de leurs étudiants » (p. 436).

Avec tout cela en toile de fond, John Taylor a discuté du rôle de l’éducation adventiste en lien avec l’Église adventiste. Au-delà des plus de 463000 baptêmes réalisés dans les institutions éducatives adventistes de 2009 à 2018, il a indiqué que les études montrent un lien clair entre le fait de fréquenter une école adventiste et le fait de se joindre à l’église, et vice versa. « [Un jeune] qui ne fréquente pas une école adventiste a 13 fois plus de chances de ne jamais se joindre à l’église si il ou elle ne reçoit pas d’éducation adventiste, » a-t-il dit, citant une étude sur le sujet. « L’éducation adventiste, c’est la mission, et nous devons affirmer et élever le rôle central de l’éducation adventiste dans la mission d’évangélisation de l’Église. »

Au-delà de l’aspect scolaire : Rester

L’éducation adventiste joue également un rôle vital pour aider les jeunes à rester connectés à l’Église adventiste, a dit John Taylor, expliquant qu’une étude a montré que dans de nombreux groupes démographiques, environ 50 pourcents quittent l’église quand ils atteignent le milieu de la vingtaine. D’un autre côté, il a fait référence à sept études qui ont permis d’examiner divers aspects de la relation entre l’éducation adventiste et le fait de rester à l’église. « Ensemble, elles présentent une image constante et convaincante dans le temps, » a déclaré John Taylor.

L’étude Valuegenesis, par exemple, a duré plus de 20 ans. Cette étude a examiné 2200 élèves de Terminale dans les écoles adventistes. D’après John Taylor, l’étude a montré que plus un individu passait d’années dans l’éducation adventiste, plus grande était la loyauté de cette personne envers l’Église adventiste. « Ils croient davantage dans les enseignements fondamentaux de l’Église, et ils étaient plus susceptibles d’être encore adventistes du septième jour à 40 ans, » a-t-il indiqué.

L’étude a également examiné les facteurs liés au développement de la foi religieuse. Le facteur le plus important était le fait de fréquenter une école adventiste, a dit John Taylor. « Quatre-vingt-un pour cent de tous les étudiants ont déclaré que « fréquenter une école adventiste est la chose la plus importante qui m’ait aidé à développer ma foi religieuse,’ » a-t-il expliqué.

Un autre projet de recherche mentionné par John Taylor était l’Étude sur la Fidélisation des Jeunes, qui a démontré une relation positive entre l’éducation adventiste et un engagement personnel envers Jésus-Christ et un engagement à étudier la Bible personnellement. Elle affecte également l’importance de la religion dans la vie d’un jeune. « Tout cela est renforcé par l’éducation adventiste, » a expliqué John Taylor.

Un impact mesurable

Dans la dernière partie de sa présentation, John Taylor a fait référence à plusieurs thèses de doctorat portant sur le lien entre l’éducation adventiste et le fait pour les jeunes de rester dans l’Église. Même si elles se sont concentrées sur des populations différentes et étaient basées sur des zones géographiques différentes, chacune des études citées a montré l’impact significatif de l’éducation adventiste sur la probabilité qu’un jeune reste actif dans l’Église adventiste.

Le contraire est également vrai, a déclaré John Taylor. Citant un projet de recherche spécifique, il a souligné : « Ceux qui n’ont pas fait l’expérience de l’éducation adventiste sont beaucoup plus susceptibles de devenir inactifs ou de quitter [l’Église adventiste]. »

Les résultats de ces études sont également étayés par des données du Bureau des Archives, des Statistiques et de la Recherche (ASTR) de l’Église adventiste. Dans leur étude « Laisser l’Église, » les chercheurs ont trouvé une nette différence dans la fidélisation dans l’église entre ceux qui ont fréquenté un établissement d’enseignement adventiste et ceux qui n’avaient pas fréquenté une institution adventiste. La différence était encore plus prononcée pour les élèves qui avaient terminé leurs études primaires dans les écoles adventistes.

Selon John Taylor, ces différences ne devraient pas nous surprendre. « Bien qu’il y ait des relations importantes entre la fidélisation et l’éducation adventiste à chaque niveau éducatif, la relation la plus forte se trouve dans les premières années, » a-t-il expliqué. « C’est quelque chose qui laisse penser que l’éducation adventiste reçue très tôt est un puissant facteur de fidélisation. »

Une connexion étroite

L’arrivée et la fidélisation des enfants et des jeunes dans l’église sont-elles liées à leur participation à l’éducation adventiste ? « Sur la base d’éléments probants, la réponse à cette question est : « Certainement, » a dit John Taylor. « Il existe une relation constante et convaincante entre la fréquentation d’une école adventiste du septième jour et la probabilité que cet enfant ou ce jeune se joigne à l’Église adventiste du septième jour et choisisse ensuite d’y rester. Et cela est vrai pour différentes périodes, différents endroits et pour différentes populations, » a-t-il souligné.

« L’éducation adventiste fait une différence. Non seulement elle prépare efficacement les enfants et les jeunes aux sciences, aux langues, à l’histoire et à la technologie, [mais] elle considère chaque étudiant comme un candidat pour le ciel. L’éducation adventiste fait effectivement une différence. L’éducation adventiste éduque pour l’éternité, » a-t-il dit


Traduction : Patrick Luciathe

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply