Santé

VOUS ÊTES STRESSÉS ET ANXIEUX ?

By 30 novembre 2020 No Comments

19 novembre 2020 | Laura Zie | Fédération adventiste de la Martinique

Choisissez un coin calme dans la maison et  installez-vous confortablement. Asseyez-vous et faites une pause de 5 minutes pour respirer efficacement. Inspirer profondément et calmement par le nez et expirer plus longuement par la bouche. Répétez plusieurs fois cet exercice (qui dure quelques secondes) en vous concentrant sur votre respiration. 

Petit Plus

Si vous voulez chasser de vos pensées les idées qui vous contrarient, vous oppressent ou vous angoissent… vous devez premièrement admettre leur présence puis décider de ne pas les entretenir dans vos pensées, à l’instant T où elles ont un impact sur votre état émotionnel. N’hésitez pas à vous parler mentalement, en positivant. L’idéal serait que vous vous répétiez des phrases de plus en plus positives, en insistant sur les plus rassurantes et motivantes, pour parvenir à changer de sujet de pensée. Le but final, c’est de réussir à se déconnecter de la situation qui a provoqué l’état actuel d’anxiété, de stress ou d’énervement.

Cas pratique

Si je suis en colère ou frustré(e) parce qu’une personne de mon entourage a encore fait quelque chose qui me déplait fortement, en respirant calmement comme indiqué précédemment, je peux aussi envoyer à mon cerveau des pensées positives qui vont changer mon état émotionnel :

Exemple : Si je dois encore faire la vaisselle parce que personne ne l’a faite et que personne ne veut la faire, je peux me dire les phrases suivantes :

  1. « Faire la vaisselle ce n’est qu’une action passagère, de courte durée, ça ne me prendra pas trop de temps ! »
  2. « Ce qui vient de se passer est sans danger pour moi, ça n’influence pas mes émotions, je peux l’accepter et avancer »
  3. « Après tout, faire la vaisselle est une activité manuelle qui me permet d’avoir une courte activité physique, c’est positif pour ma santé »
  4. « Je suis vraiment fière de moi quand j’achève la vaisselle, j’aime quand tout est propre et bien rangé »
  5. « Je désire vivre dans la paix et l’harmonie »
  6. « Je retrouve mon calme et ma sérénité et je suis enthousiaste et prêt(e) à relever de nouveaux défis ».

Au fur et à mesure que vous allez parler à votre moi intérieur en positivant toujours plus, au bout de quelques minutes vous allez naturellement vous éloigner du sujet principal de préoccupation. Vos pensées se déconnecteront et se porteront vers autre chose.

À vous de jouer !


Auteure : Laura Zie – Psychologue du travail  

Communications UFB

Author Communications UFB

More posts by Communications UFB

Leave a Reply